Devriez-vous suivre une thérapie de couple ? (2/2)

therapie de coupleVous vous êtes enfin décidés à aller voir un thérapeute de couple ? C’est une excellente décision qui démontre que vous avez envie de continuer ensemble et qui vous permettra de trouver des solutions à vos difficultés et remettre ainsi votre relation sur les bons rails. En franchissant ce pas, vous admettez que votre couple traverse une mauvaise passe et qu’il est grande temps de faire quelque chose pour y remédier. Si vous n’êtes pas habitué à la thérapie, cela peut vous sembler difficile et stressant. Si vous hésitez toujours à prendre votre décision, et pour aider à y voir plus clair, nous vous présentons certaines questions communes qui indiquent que la thérapie de couple vous est toute indiquée.

6 – Vous gérez mal vos disputes et conflits

Les recherches nous ont appris que la façon dont un couple gère les conflits est l’un des meilleurs facteurs permettant de prédire si leur relation tiendra la distance. Peut-être que vous ou votre partenaire vous fermez la porte, vous donnez des coups de fouet, ou vous vous vengez ou vous devenez agressif passif. Malheureusement, les moyens dysfonctionnels de gérer les conflits ne manquent pas, ce qui ne fait qu’aggraver le problème initial.

7 – Un événement dévastateur vous ébranle

Parfois, le cruel contretemps d’un échec dans la vie est que ce n’est pas seulement l’échec lui-même qui fait mal, mais aussi l’effet qu’il a sur un couple. Beaucoup de couples se séparent après la perte déchirante d’un enfant, par exemple. D’autres fois, il s’agit du chômage de longue durée, d’une crise de santé ou d’une agitation au sein de la famille d’origine du partenaire. Il se peut que vous n’envisagiez pas de consulter un thérapeute de couple à la suite d’un événement aussi important ; après tout, vous avez déjà assez de soucis à vous faire.
Mais le maintien d’un lien solide dans votre relation ne peut que vous unir et vous donner une force supplémentaire pour affronter la tempête qui s’annonce.

8 – Vous vous sentez coincé dans de mauvais schémas

Il n’y a pas de limite au nombre de modèles que les partenaires développent dans la vie de tous les jours, qu’il s’agisse de la façon et du moment où ils mangent et dorment (et le mauvais sommeil est associé aux problèmes conjugaux), du temps qu’ils passent séparés ou avec les autres, de qui s’occupe des diverses tâches domestiques ou de la façon dont ils interagissent avec les familles des autres.
Peut-être qu’un modèle dysfonctionnel et insatisfaisant est aussi simple qu’un conjoint qui se sert toujours de l’autre comme caisse de résonance au sujet des plaintes liées au travail, mais qui ne se donne jamais la peine de répondre sans perdre son intérêt. Ou peut-être que c’est plus profond, comme une division de longue date des tâches ménagères qui semble injuste (ou exaspérante.) Plus une tendance s’installe, plus il faudra d’énergie et de temps pour la changer. Mieux vaut commencer tôt.

9 – L’intimité émotionnelle a disparu ou diminué

C’est presque un cliché pour deux partenaires de se sentir comme si « la flamme » avait disparu après avoir passé une décennie ou plus ensemble, et qu’ils étaient plus colocataires que compagnons de vie. Parfois, c’est simplement parce que le stress de la vie quotidienne a commencé à éclipser la capacité de connexion, et c’est simplement une question de redéfinition des priorités. D’autres fois, elle peut être plus insidieuse et représenter deux partenaires qui se sont discrètement séparés, qui ont changé de façon incompatible pendant une longue période ou qui ont même appris à faire satisfaire leurs besoins ailleurs.

10 – L’intimité physique est un problème

Les problèmes sexuels peuvent être à la fois un signe et une cause de problèmes relationnels, ce qui signifie qu’ils sont souvent à l’avant-plan des problèmes quotidiens d’un couple. Parfois, le changement est évident et frustrant, un couple passe d’une intimité physique fréquente à presque aucune, et c’est bouleversant. D’autres fois, il s’agit d’un blocage graduel de la satisfaction sexuelle de l’autre à la satisfaction de l’être à peine. Parfois, il y a davantage de conflits manifestes, l’un des partenaires exprimant sa frustration, un partenaire étant constamment rejeté ou le sexe étant utilisé comme outil de négociation. Quel que soit le problème, un thérapeute compétent peut vous aider à le résoudre.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations ou prendre un rendez-vous ? C’est très simple. Il suffit de téléphoner à notre secrétariat ou de nous envoyer un e-mail. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.